news

Community Radio Associations Recognise Government Funding

FOR IMMEDIATE RELEASE

Community Radio Associations Recognise Government Funding

August 31st, 2020, Ottawa (Ontario) – The Minister of Canadian Heritage announced in May details of the $500 million COVID-19 Emergency Support Fund for Cultural, Heritage and Sport Organizations directly supporting community broadcasting. The details showed the new fund will bring $2million in emergency funding to help support campus and community radio broadcasters to continue serving Canadians at a critical time. It comes as stations are most needed but also have seen critical losses in advertising and fundraising revenue. Campus and community stations across the country can now apply through the Community Radio Fund of Canada. 

“This support shows an understanding that campus and community radio is an essential service.  This funding directly supports content creation by Canadians, sharing information they need in real-time, from a trusted local source.” says Barry Rooke, Executive Director of the NCRA/ANREC.  

There are more than 180 community and campus radio stations across Canada serving nearly 3 million Canadians.  These stations often broadcast to communities served by no other Canadian broadcaster in some of the most remote parts of the country.  They also provide information and connect communities in more than 65 languages spoken in Canada.

“The people working in community and campus radios in Canada have produced more content, broadcasting remotely, while because of the economic conditions they have seen almost all of their revenues disappear since March,” said ARCC General Manager, François Coté.  “At the same time, we saw a 15% jump in the number of people listening and greatly increased social media and online presence.”

“It is a challenging time to be a community broadcaster.  Most of our stations closed to the public, staff and volunteers,  and continue to broadcast from home”, says Association des radiodiffuseurs communautaires de Québec Executive Director, Martin Bougie.  “Our medias’ digital transformation is accelerating and more investments are required.”

“This, and other support has kept our stations on the air, ensuring Canadians are brought together in this time of physical distancing.  Community radio provides them with quick and accurate information in their language and by voices they trust. There has never been a greater need for community radio stations,” says Community Radio Fund of Canada Executive director, Alex Freedman. 

-30-

 

Media Contact:

Kyle Larkin, Media Liaison

Telephone: 905-449-9077

Email: kyle@impactcanada.com 

 

FRANÇAIS

Ottawa, le 31 août 2020 – En mai dernier, le ministre du Patrimoine canadien annonçait un Fonds d’urgence relatif à la COVID-19 d’un montant de 500 millions $ afin de soutenir les organismes culturels, patrimoniaux et sportifs, comme un appui direct à la diffusion locale.

De cette somme, 2 millions $ iront au financement d’urgence afin d’aider les radiodiffuseurs communautaires à continuer de desservir les Canadiens et Canadiennes à un moment critique.

Considérées pourtant parmi les services essentiels, les radios communautaires du pays ont essuyé de lourdes pertes financières, tant en revenus publicitaires qu’en collectes de fonds depuis le début de la pandémie.

Or, les radios étudiantes et communautaires de partout au Canada peuvent maintenant présenter une demande d’aide financière par le biais du Fonds canadien de la radio communautaire (FCRC).

« Ce soutien démontre une reconnaissance des radios étudiantes et communautaires en tant que service essentiel. Ce financement soutient directement la création de contenus par des Canadiens et Canadiennes, partageant des informations importantes en temps réel, de sources locales dignes de confiance », affirme Barry Rooke, directeur général de la NCRA/ANREC.

Plus de 180 stations de radio étudiantes et communautaires desservent près de 3 millions de citoyens au pays. Ces stations couvrent très souvent des communautés qu’aucun autre radiodiffuseur canadien ne dessert, et, dans certains cas, dans des régions parmi les plus éloignées du pays. Elles fournissent notamment des informations essentielles et relient les collectivités canadiennes dans plus de 65 langues parlées au pays.

« Les gens qui travaillent dans les radios étudiantes et communautaires au Canada ont créé davantage de contenu, tout en diffusant à distance, alors qu’une grande partie ou même presque tous leurs revenus sont disparus soudainement depuis le mois de mars », précise pour sa part François Coté, directeur général de l’ARCC.

Pendant cette période, les stations connaissaient néanmoins une hausse de 15 % en moyenne de leur auditoire et accroissaient également leur présence sur internet et dans les médias sociaux.

« C’est difficile d’être un radiodiffuseur communautaire en ce moment, enchaîne Martin Bougie, directeur général de l’ARCQ. La plupart de nos stations sont fermées aux employés et aux bénévoles, mais ceux-ci continuent néanmoins de diffuser depuis la maison. Le virage numérique de nos médias s’accélère et davantage d’investissements sont nécessaires. »

Alex Freedman, le directeur du FCRC se montre optimiste : « Cette mesure, ainsi que d’autres qui ont été mises en place, ont permis de garder nos stations en opération, afin de permettre aux Canadiens et Canadiennes d’être rassemblés en ces temps de distanciation physique. »

« Les citoyens savent qu’ils peuvent avoir confiance dans leurs radios communautaires lorsque vient le temps de recevoir de l’information rapide et exacte dans leur langue. La nécessité des radios communautaires n’a jamais été aussi grande », conclut-il.

– 30 –

Contact médias :

Kyle Larkin, relations médias

Téléphone : 905-449-9077

Courriel : kyle@impactcanada.com

Leave a Reply